Découvrir Nîmes...
 
Agenda
du : au :
Valider
Juillet 2018
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
 
 
A+ A-

Pôle éducatif du Mas de Teste

Comment inventer l’école élémentaire idéale, celle dont rêvent à la fois les enfants, les enseignants, les parents, les animateurs, les éducateurs sportifs, les agents de cantine et d’entretien, bref, tous ceux qui la fréquentent au quotidien ? Comment assurer les meilleures conditions d’apprentissage dans un quartier où la réussite scolaire pose question, en raison du manque de mixité sociale et du fort taux d’évitement (35% en 2015) qui a pour conséquence de l’amplifier ? Telles sont les ambitions affirmées par la municipalité, qui remet à niveau les équipements scolaires selon un plan d’investissement d’excellence. Après les écoles Henri Wallon, Jean Carrière, de Courbessac et Pauline Kergomard, pour ne citer qu’elles, la Ville place le curseur encore plus haut pour cet établissement de quartier qui n’est pas conçu comme un projet urbain mais plutôt comme une aventure humaine, à laquelle toute une population est associée.

Un projet humain plus qu'urbain

L’actuelle école Albert Camus, située au coeur du Mas de Mingue, est une structure métallique vieillissante datant des années soixante et aujourd’hui inadaptée. Sa reconstruction est donc nécessaire : elle fournit l’occasion d’une expérimentation inédite à Nîmes et en France. Depuis trois ans, aidée d’un sociologue et d’une anthropologue enseignants-chercheurs, la Ville a impliqué les parents d’élèves, les enfants, les enseignants, les acteurs associatifs et institutionnels du quartier pour établir les besoins et les envies de chacun. Progressivement s’est dessiné le projet futur, alliant l’idée d’une école ouverte sur le quartier, accueillant des activités extérieures à un espace d’enseignement.

Suite à un concours d'architecture lancé à l'automne 2016, la maîtrise d'oeuvre du projet est attribuée à l'agence MDR Architectes. Les premiers travaux devraient commencer en 2018 pour une ouverture fin 2019.


Rencontres, échanges et collaborations

Bien plus qu’une école, le pôle éducatif est un lieu ouvert et a vocation à faire se croiser différents publics dans un espace sécurisé.

1- Au rez-de-chaussée se trouve une salle polyvalente de 100 mètres carrés pour le quartier et une ludo-médiathèque tous publics de 400 mètres carrés avec espace jardin, complétée d’un « fab lab », atelier de création numérique. Son contenu, ses activités, qui seront tournés en partie vers la réussite éducative en travaillant en synergie avec l’équipe enseignante, offriront un accès à tous grâce notamment à son ouverture le samedi et pendant les vacances scolaires.

2 - Au niveau 2 se situe l’entrée principale. Un accès adapté progressif débouche sur un atrium et sur une salle de convivialité où  pourra se rencontrer l’ensemble des personnels du pôle éducatif. Les classes de CP-CE1 s’y trouvent en enfilade, ponctuées par des salles d’ateliers intermédiaires qu’elles pourront réaliser en commun grâce à un système de cloisons modulables. Chaque classe dispose d’un accès direct sur la cour-terrasse. À ce niveau se trouve également un terrain multisports accessible directement et le restaurant scolaire avec vue  panoramique, ainsi qu’un jardin pédagogique.

3 - Au niveau 3, accessible par ascenseur et par un escalier monumental, se trouve un deuxième groupe de 11 classes et 6 ateliers (du CE2 au CM2) conçus dans la même configuration que ceux du niveau inférieur, avec espaces périscolaires distinctifs pour les ALAE, ainsi qu’un pôle administratif.

 

La réussite scolaire pour horizon

Situé en hauteur, sur un terrain surplombant la plaine, le bâtiment sera étagé en terrasses superposées avec de larges vues panoramiques sur l’horizon. Cette position dominante joue un double rôle symbolique : elle signifie l’éminence et procure un sentiment d’échappée, d’ouverture sur l’environnement, elle ouvre largement la perspective de tous points à l’intérieur de l’établissement, dont l’ambition est de donner toutes leurs chances aux élèves qui vont le fréquenter. Clairement identifié dans le quartier, il se verra de loin, tels une vigie, un signal, suscitant le désir de le rejoindre. Privilégiant des matériaux sobres et écocertifiés, intégrés au paysage de garrigue, il est coiffé d’un volume en L en métal oxydé, évoquant l’écorce de pin, perforé comme une mantille pour favoriser les jeux d’ombre et de lumière. Chaque terrasse constitue la cour de l’élément supérieur : une large place est donnée à ces espaces afin de favoriser le bien-être des élèves.


Un bâtiment bioclimatique à énergie positive

Doté d’un cahier des charges rigoureux éligible au label E+ C- (plus d’énergie produite, moins de carbone), le projet utilise des matériaux écocertifiés (béton écologique à base de produits recyclés), prévoit une centrale photovoltaïque en toiture, utilise la lumière par détection de présence et une ventilation double flux afin de maintenir un maximum de température de 28 degrés en été. Entièrement câblé en fibre, les consommations et la température du bâtiment seront contrôlées en direct sur le central informatisé que la Ville déploie progressivement pour ses équipements. Il en ira de même pour la surveillance par caméras afin de garantir la sécurité aux abords de l’établissement.

En chiffres
15
salles de cours, 8 ateliers scolaires
1 salle polyvalente
1 ludo-médiathèque
1 "fab lab"
1 terrain multisports


Coût : 8,5 M HT
de travaux pour 12,5 M toutes dépenses confondues


Le secteur Mas de Teste – Citadelle qui couvre 17 hectares est égalemnt en cours d’urbanisation. Dans ces deux secteurs contigus, à terme complètement reliés par des voiries nouvelles, la première moitié des logements a été réalisée.... pour en savoir plus, cliquez ici

Plus d'actus sur ce thème...

Donnez votre avis :  1ère réunion de concertation pour l’aménagement  du futur parc urbain sur les pépinières Pichon 26 juin 2018 Donnez votre avis : 1ère réunion de concertation pour l’aménagement du futur parc urbain sur les pépinières Pichon
Vaste coulée de verdure accompagnant le Vistre de la Fontaine, entre la gare et l’autoroute A9, le site des anciennes pépinières Pichon fait l’objet d’un projet ambitieux porté par la ville de Nîmes, dont les premiers travaux débuteront en... +
Terres de Rouvières : le projet se dessine 2 mai 2018 Terres de Rouvières : le projet se dessine
Depuis le 8 janvier 2018, ce tènement parcellaire d’environ 45 hectares, appartenant précédemment à l’Armée (Ministère de la Défense), est officiellement propriété de la Ville. Elle souhaite en faire un espace de nature destiné à la détente et au... +
Rénovation urbaine : les projets se dévoilent 7 février 2018 Rénovation urbaine : les projets se dévoilent
Hier la Ville a présenté pour la première fois les projets urbains des quartiers Chemin Bas d'Avignon- Clos d'Orville et de Mas de Mingue, et dévoilé l'actualisation du plan guide du projet de Pissevin -Valdegour conduit par l'architecte paysagiste... +
Les grands projets et temps forts 2018 24 janvier 2018 Les grands projets et temps forts 2018
Aménagement, développement et rénovations urbaines, création et requalification de quartier, de voirie, amélioration des performances énergétiques, nouvelles constructions, la Ville poursuit ses grands travaux en 2018 et maintient ainsi ses... +
Visite du futur Pôle Services à la Personne de la rue des Chassaintes 12 juin 2017 Visite du futur Pôle Services à la Personne de la rue des Chassaintes
Jean-Paul Fournier, sénateur Maire de Nîmes, a visité le chantier du nouveau Pôle Services à la Personne. Il était accompagné de Marie-Chantal Barbusse, Adjointe déléguée à l’Action Sociale, Frédéric Pastor, Conseiller Municipal délégué aux... +
La restauration des Arènes reprend 14 mai 2017 La restauration des Arènes reprend
Du 9 au 31 mai, le chantier de restauration s’installe sur les travées 43 à 48, pour un démarrage des travaux dès la fin de la Feria de Pentecôte. Durant un an, façades extérieures et gradins antiques de la couronne vont faire l’objet de tous les... +
Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.